Équité Association félicite le gouvernement du Canada pour son investissement de 15 millions $ dans la lutte au vol d’automobiles
March 30, 2023

Lutte au crime d’assurance : un travail d’équipe

English version

Le Mois de la prévention de la fraude est l’occasion pour les Canadiens d’en apprendre davantage au sujet de la hausse alarmante du crime d’assurance au Canada, en particulier en ce qui a trait au vol d’automobile. Équité Association travaille avec ses membres afin de protéger les Canadiens contre le crime d’assurance. Qu’il s’agisse de véhicules volés ou d’accidents truqués, ily a toujours une victime, et ce type de crime peut avoir des conséquences dévastatrices sur le plan financier, physique et émotif.

Ce mois-ci, dans le cadre du Mois de la prévention de la fraude, nous soulignons l’important travail de Garry Robertson et de son équipe à la Corporation financière Northbridge.

Ancien agent d’application de la loi auprès du service de police de la région de Peel, M. Robertson est maintenant directeur de l’Unité des enquêtes spéciales (UES) sur les réclamations auprès de Northbridge et il se penche uniquement sur la détection et la prévention du crime d’assurance. Dans le cadre de son travail avec l’Unité des enquêtes spéciales, il a vu l’impact que le crime avait sur les clients, les entreprises et la société canadienne en général.

« Lorsque les gens pensent à la fraude à l’assurance, ils ont habituellement l’image d’un crime opportuniste, qui est lors qu’une personne présente une réclamation, par ex. pour un cambriolage, et ajoute quelques articles supplémentaires à saréclamation », explique M. Robertson. « Ou ils ont des dégâts d’eau et exagèrent les pertes. Ce qui est souvent négligé, est le plus grave des crimes d’assurance (par ex., le vol d’automobile) qui est relié au crime organisé. »

En portant un coup au crime d’assurance, on met fin au flux deliquidités vers de mauvais acteurs. Chez Northbridge, les enquêtes sur les crimes sont un travail d’équipe, ce qui peut inclure l’équipe de l’UES, les experts en sinistres d’assurances, les gestionnaires, les évaluateurs de risque, les experts en gestion du risque et tout autre membre du personnel qui aide à monter un cas aux fins d’enquête. Les experts en sinistres examinent les nouvelles réclamations à l’aide d’une « liste de vérification de prévention de la fraude » pour détecter toute irrégularité.

Les initiatives en matière de prévention de la fraude chez Northbridge repèrent aussi des « signaux d’alerte », et si tel est le cas l’équipe commence à recueillir plus de renseignements. « Nous voulons pouvoir faire bouger le pendule pour passer de la réaction à des réclamations frauduleuses qui sont dans le système à essayer de les prévenir, ou du moins à pouvoir les identifier plus tôt. » Dans les cas où les signaux d’alerte s’avèrent valides, une enquête ponctuelle peut aussi aider les clients à réglerleurs réclamations plus rapidement.

Selon M. Robertson, identifier la fraude est relativement simple. Ce qui est plus difficile, c’est de recueillir une preuve suffisante. « Sinous repérons une fraude, et si nous en avons la preuve, nous agirons sans tarder. » Cela peut inclure la transmission du cas aux forces de l’ordre, et aussi à Équité, si le cas touche plusieurs assureurs.

L’équipe a aussi prédit qu’elle verrait certains profils survenir en raison de la pandémie, ce qui s’est avéré être le cas. Les hausses d’intérêt, l’inflation et une augmentation générale du coût de la vie ont commencé à coïncider avec une hausse du taux de vols d’autos, par exemple.

Alors que chaque assureur continue de lutter contre le crime d’assurance dans leur propre organisation, Équité Association réunit un consortium composé d’assureurs de dommages canadiens, de fabricants et d’organismes d’application de la loi pour collaborer de manière à interrompre et ultimement à prévenir le crime d’assurance.

À la demande de nos sociétés membres, les enquêteurs d’Équité Association examineront les véhicules qu’on soupçonne avoir été volés pour établir leur identité véritable, aider les forces de l’ordre à identifier les véhicules dans le cadre d’enquêtes actives, et créer des rapports d’analyse afin d’offrir à nos membres et à nos partenaires une meilleure perspective.

M. Robertson déclare qu’il est heureux de voir que ces groupes font front commun pour trouver des solutions.

« C’est quelque chose que nous n’avons pas vu avant à ce niveau. Lorsque vous commencez à enquêter sur la fraude, la compagnie pour laquelle vous travaillez importe peu; c’est grâce à la passion et au dévouement qu’on obtient des résultats, » a déclaré M. Robertson. Il a aussi fait remarquer qu’au-delà de la découverte d’une activité criminelle, son équipe peut aider les experts en sinistres à régler les réclamations plus rapidement, en obtenant des réponses aux questions dont bénéficient à la fois la compagnie et le client.  

À part la propre expertise de Northbridge, la technologie et les processus, la compagnie compte sur des partenaires externes, comme Équité, pour lutter contre le crime.

« Le partage de renseignements et le travail solidaire auront toujours un impact sur les réclamations frauduleuses, il est donc essentiel d’avoir Équité comme point commun de contact pour les assureurs et leurs équipes UES lorsqu’il s’agit d’enquêter sur les réseaux organisés complexes de crime d’assurance », a ajouté M. Robertson.

La sensibilisation du public est aussi essentielle pour réduire le nombre de fraudes en général. L’information du public afin de reconnaître la fraude et en indiquant où la signaler, consitue un des plus importants facteurs de prévention de la fraude. « Lorsque vous êtes témoin d’une chose, contactez-nous, que ce soit par l’entremise d’Échec au crime, directement ou par l’entremise de votre compagnie d’assurance, agissez, dites quelque chose », a déclaré M. Robertson.