Équité Association applaudit le plan d’action national de lutte contre le vol de véhicules de Sécurité publique Canada
May 16, 2022

Une journée dans la vie d’un enquêteur sur les vols d’auto – Expert en identification de véhicules

English version

Le vol d’automobiles est un problème chronique partout au Canada. Au premier trimestre de 2022, le nombre de véhicules déclarés volés en Ontario s’est accru de 41 %, selon le Centre d’information de la police canadienne. Il s’agit d’un problème complexe qui ne peut être résolu sans la participation de tous les intervenants. Personne ne comprend cela mieux que Mike Keizerwaard, enquêteur sur les vols d’automobiles pour Équité Association. À titre d’ancien enquêteur des forces de l’ordre et d’enquêteur pour l’industrie de l’assurance, Mike bénéficie d’une perspective unique et met sa passion pour la résolution d’énigmes, son intérêt pour tout ce qui touche aux automobiles et son expertise en matière d’enquêtes au profit de l’équipe des enquêtes sur les vols d’auto d’Équité.

Après une carrière de 30 ans comme agent de la Police régionale de York (PRY), dont les 13 dernières au sein de l’unité des vols d’automobiles, Mike avait pris sa retraite. Mais après un an de retraite, il ne tenait plus en place et avait en vie de retourner dans le monde desenquêtes sur les vols d’auto, alors il a accepté un poste d’enquêteur pour le compte de l’industrie de l’assurance au près du Bureau d’assurance du Canada (BAC). Puis qu’il avait collaboré avec le BAC à l’époque où il travaillait pour la PRY et connaissait le travail du BAC, il s’est dit que ce poste lui conviendrait parfaitement. À l’automne 2021, la division des Services d’enquête du BAC, dont faisaient partie Mike et ses collègues, ainsi que les services essentiels qu’ils fournissaient aux membres du BAC et aux forces de l’ordre, ont été transférés à Équité Association.  

La plupart des gens savent que les forces de l’ordre enquêtent sur les vols d’automobiles qui leur sont déclarés. Cependant, leur capacité à le faire est limitée. Au cours de la dernière décennie, des contraintes budgétaires ont amené de nombreux organismes d’application de la loi à réduire ou à dissoudre leur équipe d’enquête sur les vols d’auto. Heureusement, Équité Association, un nouvel organisme national indépendant de l’industrie canadienne de l’assurance voué à la réduction et à la prévention du crime d’assurance et de ses répercussions sur les Canadiens honnêtes et travailleurs, dispose d’une équipe d’enquêteurs spécialisés dans la lutte contre le vol d’automobiles dans de nombreuses villes du pays. Ces personnes hautement qualifiées et compétentes aident les membres, les organismes régionaux d’application de la loi et l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFR) à identifier les véhicules volés ou endommagés.

Une grande partie du travail de Mike auprès d’Équité est l’identification experte de véhicules. Souvent, les véhicules volés sont tellement endommagés que le NIV est indéchiffrable. Lorsque la police retrouve ces véhicules, elle a besoin du NIV légitime pour les identifier, ainsi que leurs assureurs. Quand le NIV a été retiré ou altéré, les services de police ont recours à un spécialiste comme Mike qui est en mesure de déterminer la véritable identité du véhicule à l’aide de différentes méthodes, entre autres, en examinant les plaques du NIV publiques et secondaires, les pièces d’origine, les numéros de série, les codes de date de fabrication, les gravures dans les vitres, les codes de date, et occasionnellement les marquages antivol du marché secondaire. Cette expertise est semblable à la capacité de déchiffrer un code secret pour résoudre un crime. Par exemple, en 2020, après l’horrible tragédie survenue en Nouvelle-Écosse où 22 personnes ont perdu la vie dans une fusillade de masse, la GRC avait fait appel à un enquêteur spécialisé en vol d’auto d’Équité pour l’aider dans son enquête. Le suspect avait modifié un véhicule pour qu’il ressemble à ceux de la GRC. Le véhicule était calciné, ce qui rendait savéritable identité difficile à déterminer.

Une fois le véritable NIV identifié et les preuves rassemblées par la police, nos enquêteurs peuvent communiquer avec l’assureur, et si possible, lui restituer le véhicule. L’expertise de Mike permet donc de remettre les biens volés à leurs propriétaires légitimes. Et si une réclamation avait été payée pour un véhicule volé, les assureurs peuvent vendre le véhicule retrouvé afin de récupérer une partie de la perte, sauf que le NIV original a souvent été retiré.

Et c’est justement là qu’une autre partie du travail de Mike auprès d’Équité entre en jeu : c’est-à-dire l’administration du programme de reNIVage de l’Ontario. Le numéro d’identification du véhicule (NIV) est un code alphanumérique unique qui permet de retracer les véhicules à diverses fins, comme les rappels des fabricants, une réclamation au titre de la garantie ou un vol. Mais bien souvent, le NIV des véhicules volés ayant été récupérés par la police a été remplacé ou retiré. Équité gère un service en Ontario de remplacement de la plaque de NIV lorsque le numéro original a été retiré ou modifié. Dans le cadre de ce processus, une inspection rigoureuse du véhicule est effectuée dans le but de déterminer sa véritable identité et son origine. C’est alors que Mike procède à l’inspection du véhicule, détermine le véritable NIV, puis fixe au véhicule une plaque en laiton portant le NIV original, ce qui permet à la compagnie d’assurance de le vendre, et à son nouveau propriétaire de le conduire. Ce programme permet aussi d’attribuer un nouveau NIV aux véhicules reconstruits.

Depuis des décennies, Mike et ses collègues enquêteurs offrent des services indépendants et spécialisés d’inspection de véhicules aux organismes d’application de la loi de l’Ontario. Et en plus d’être intéressant et gratifiant, leur travail les tient en haleine. Quant au fait d’avoir interrompu sa retraite a fin de travailler pour Équité Association, Mike conclut : « Cela me permet de continuer à faire la partie du travail que j’aimais le plus lorsque j’étais agent de police de l’unité des vols automobiles. J’espère simplement réussir dans le travail que j’accomplis ici. C’est ce qui m’avait motivé à demeurer si longtemps au sein de l’unité des vols automobiles ».