Équité Association félicite le gouvernement du Canada pour son investissement de 15 millions $ dans la lutte au vol d’automobiles

Catalyseurs : le joyau caché dans le système d’échappement de votre véhicule

English Version

Les organismes d’application de la loi au Canada sonnent l’alarme sur le problème persistant du vol de catalyseur. Un catalyseur réduit la quantité de toxicité, de gaz et de polluants qui s’échappe de votre voiture. Si votre véhicule fonctionne à l’essence, elle est probablement munie d’un catalyseur.

Bien que vous ne puissiez peut-être pas voir que votre catalyseur a été volé, simplement en regardant votre véhicule, vous le saurez dès que vous démarrerez votre voiture. Sans catalyseur, un véhicule fait un bruit rugissant, qui augmente lorsque le conducteur accélère. Vous remarquerez peut-être aussi des bruits inhabituels lorsque vous changez de vitesse et une augmentation des gaz d’échappement. Cette augmentation est aussi un signe qu’une pièce très utile manque à votre voiture. Les propriétaires de véhicules électriques n’ont pas à s’inquiéter puis qu’ils n’émettent pas de gaz et n’ont donc pas besoin d’un catalyseur.

Selon Bryan Gast, vice-président des Services d’enquête chez Équité Association, la recrudescence des vols de catalyseurs au Canada et outre frontière est due aux métaux précieux que contiennent les catalyseurs. « Les voleurs sont plus intéressés par les métaux précieux du catalyseur qu’ils ne le sont par la pièce même. La valeur du palladium, du rhodium et du platine, qui sont tous contenus dans un catalyseur, continue de surpasser la valeur de l’or », a déclaré M. Gast.  

Le nombre de vols de catalyseurs est directement proportionnel à l’augmentation du prix de ces métaux. En 2010, le rhodium était évalué à 14 500 $ l’once, le palladium à 2 336 $ l’once et le platine à 1 061 $ l’once. En règle générale, les catalyseurs volés sont vendus à des recycleurs qui peuvent payer entre 50 $ et 205 $ la pièce. Cependant, les revendeurs de métaux précieux peuvent payer des milliers de dollars l’once, selon nos partenaires au National Insurance Crime Bureau (NICB) aux États-Unis.

Un rapport du NICB démontre que ce crime est un problème de plus en plus important aux États-Unis. En 2018, 1 298 vols ont été signalés, et 3 3389 en 2019. En 2020, les enquêteurs ont vu une augmentation fulgurante alors que 14 433 vols avaient été déclarés, dont 2 347 en un seul mois. Le Canada n’échappe pas à cette tendance. En 2021, un assureur membre d’Équité, Aviva, déclarait une augmentation de 123 % du nombre d’incidents de vol de catalyseur par rapport à l’année précédente.

En plus de la valeur du métal dans un catalyseur, celui-ci est aussi facile à vendre et cette pièce est souvent plus facile à voler que le véhicule en entier. Les véhicules de plus grande taille, comme les camionnettes et les VUS, tendent à être prisés des voleurs parce quele dessous du véhicule est beaucoup plus facile d’accès, ce qui facilite l’enlèvement de la pièce.

Les hybrides sont aussi une autre cible courante parce que le moteur ne devient pas aussi chaud et leurs catalyseurs tendent à contenir encore plus d’onces des métaux précieux. Pour la plupart des véhicules, il ne faut que quelques minutes pour retirer la pièce à l’aide d’outils qu’on trouve habituellement en quincaillerie; par contre, le coût de réparation du véhicule et du remplacement de la pièce peut atteindre de3 000 $ à 14 000 $.

Le 1er octobre 2021, Équité s’est associée au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) et Vehicle Road Safety Solutions (VRSS) dans le cadre d’un projet pilote visant à enrayer le vol de catalyseurs. Les participants ont reçu sans frais un numéro d’identification unique à placer sur leur catalyseur.

Ce programme consistait à buriner le numéro d’identification unique et un code QR sur le catalyseur, ce qui le rend facilement identifiable même si l’étiquette a été enlevée. De plus le numéro unique du catalyseur peut être ajouté à une base de données sécurisée et agréée dans le cadre de ce programme. Trente-deux catalyseurs ont été burinés et leurs numéros ajoutés à la base de données lors de cet événement, et plus de 300 véhicules ont été burinés grâce à ce programme.  

Les assureurs membres d’Équité s’engagent à protéger les Canadiens contre le crime d’assurance et le vol d’automobile. Parmi les autres partenaires qui ont soutenu ce programme, mentionnons Industrielle Alliance (membre d’Équité), Info-Crime Montréal et l’Arrondissement Rivières-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles de Montréal.

En Colombie-Britannique, les législateurs ont adopté des mesures pour enrayer ce vol courant en exigeant que les ferrailleurs déclarent la vente de ces appareils à la police, y compris des renseignements sur le vendeur. L’objectifde ce nouveau règlement est d’éliminer la possibilité pour les voleurs de vendre des catalyseurs dans l’anonymat.

En vue de trouver une solution au problème, le Service de police d’Edmonton, en collaboration avec la fondation Edmonton Police, HeroX et Millenium Insurance, a lancé un défi mondial de prévention du vol de catalyseurs. Dans le cadre de cedéfi, on offrait jusqu’à 50 000 $ à toute personne ou équipe qui pourrait offrir une idée viable ou une innovation technologique pour contrer les vols. L’objectif de ce défi était de trouver des solutions qui feront en sorte que les catalyseurs sont plus difficiles ou impossibles à voler. Le Service de police d’Edmonton a annoncé les gagnants du défi le 30 janvier. La première place a été décernée à une équipe mère-fille qui a créé le « Foilem Fence », un mécanisme de dissuasion du vol très visible qui consiste en une simple barrière portative maintenue en place lorsque vous garez votre véhicule. 

Alors que les forces de l’ordre et l’industrie de l’assurance continuent leur quête d’une solution parfaite pour contrer le vol de catalyseurs, le meilleur moyen de vous protéger contre le vol de votre véhicule et de ses pièces précieuses est de suivre les mesures à plusieurs niveaux que vous propose Équité Association.